DEROULEMENT D'UNE SEANCE DE THERAPIE
PAR EXPOSITION A LA REALITE VIRTUELLE

Concernant les comportements phobiques

Le travail opéré avec la Réalité Virtuelle s’effectue de façon graduelle. Ainsi, le thérapeute immerge le patient, de manière lente et très progressive, face à l’objet de son trouble.

Pour chacune des phobies travaillées, plusieurs étapes d’exposition sont disponibles, et peuvent être répétées autant de fois que nécessaire.

A titre d'exemple, une personne phobique des avions ou des voyages en avion, pourra vivre:

1. Une immersion dans un aéroport avec passage du portique de sécurité, visualisation des panneaux d'affichage des horaires, la possibilité de se déplacer dans le hall,

2. La traversée de la passerelle d'accès à l'appareil,

3. Le déplacement dans le couloir central de l'avion jusqu'au siège,

4. La phase de décollage,

5. Une phase de turbulences,

6. La phase d'atterissage.

Concernant les addictions

Les environnements virtuels contenant des stimulis en rapport avec le tabagisme ou l’alcoolisme peuvent générer du désir chez un patient dépendant et déclencher une envie de boire ou de fumer:

  • Situation d’attente : arrêt de bus…
  • Situation de détente : plage, domicile…
  • Situation festive : bar, restaurant…​

Ainsi, l’immersion des patients dans ces environnements virtuels les confronte à leur comportement addictif. Ils conscientisent par conséquent le lien entre le stimuli de l'instant et leur dépendance.

Un travail peut dès lors être réalisé avec le thérapeute en E.F.T. (Emotional Freedom Technique) en Hypnose ou en Relaxation.

Concernant les Troubles du Comportement Alimentaire (T.C.A.)

L’exposition en réalité virtuelle du patient se déroule ici en 3 parties :

  • Un travail sur la dysmorphophobie (trouble de l'image de soi, de sa relation à son propre corps) en se comparant à un avatar virtuel, pour retrouver progressivement une image positive de soi-même,
  • Une confrontation à l'ambiguité des émotions que peut procurer la vue de nourriture, permettant de travailler le comportement à adopter lorsqu’on y est confronté dans la réalité,
  • Une visite d'un supermarché pour travailler les ressentis lorsque le patient fait ses courses et l'aider à retrouver un comportement d’achat plus adapté.

En savoir plus

Psy à Paris (75017)

Christophe Pichon

23 avenue de Wagram
75017 Paris

Le Mardi de 9h à 20h

Les Mercredi et Vendredi de 10h à 20h

Le Jeudi de 9h à 17h

Le Samedi de 8h à 17h

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.